Savoir-faire

Elaboration

À Lynch-Bages, si l’essentiel se fait à la vigne avec l’équipe de Franck Debrais, un soin particulier est accordé à chaque étape de l’élaboration du vin, du tri des grappes sur la parcelle au collage dans l’environnement calme et tamisé des chais.

In techno veritas

Sous la responsabilité de Nicolas Labenne, 35 personnes assurent le suivi quotidien du vignoble de Lynch-Bages. Depuis 2006, le découpage parcellaire a été particulièrement affiné par l’usage de technologies satellitaires combiné à des sondages sur la qualité des sols. Cette attention accrue, gage de préservation du patrimoine génétique viticole de Lynch-Bages, a permis d’établir une cartographie et un redécoupage des parcelles extrêmement précis pour préserver, valoriser et pérenniser la spécificité du terroir.

Main de l’homme et progrès techniques

Assistée de technologies performantes pour la supervision et l’analyse en temps réel, la main de l’homme orchestre les vendanges puis la vinification, réalisées par cépage, maturité et terroir. L’enjeu est alors la construction des personnalités par parcelle. Une fois la fermentation alcoolique terminée, écoulages et décuvages sont effectués en fonction du potentiel phénolique de chaque cuve pour favoriser une extraction optimale des tanins.

Assemblage

Après le temps de macération, puis celui des écoulages, du pressurage et de la fermentation malolactique vient, en décembre, l'assemblage. Cette composition complexe du grand vin varie d'une année à l'autre, en fonction du comportement des parcelles avec les conditions climatiques du millésime. Un collège d'experts présidé par Jean-Charles Cazes et l'équipe technique composée de Daniel Llose, Nicolas Labenne et Jérôme Le Roux, élabore et définit alors l'assemblage apte au vieillissement du grand vin de Lynch-Bages.

La mise en barriques et le vieillissement

Premier et second vins de Lynch-Bages sont ensuite élevés dans le chai de la propriété et mis en barriques de chêne merrain, dont les capacités aromatiques sont révélées par la chauffe de tonneliers réputés. Avant de devenir objet de plaisir, un temps de repos est nécessaire au vin pour s'affiner et trouver l'équilibre de sa mise en valeur par le chêne. Soutirages réguliers, collage pour harmoniser, tout l'art du vinificateur s'exprime avant la mise en bouteille au château et le vieillissement.

Une pratique culturale de lutte raisonnée

Lynch-Bages a mis en œuvre une série de mesures visant à réduire l'impact sur l'environnement induit par l’élaboration de son vin. Notamment l’enherbement, le travail des sols par labour, une sélection environnementale des produits, la mise en place de capsules de confusion sexuelle (contre les vers de la grappe cochylys et eudémis), la sélection massale du petit verdot ou encore le retraitement des eaux usées de vinification.